"MISS VEEDOL" A SAINT-HUBERT

Une belle dame en visite.

C'est vers 16h00 locales ce samedi 10 septembre 2005 que "Miss Veedol" a rejoint l'aérodrome de Saint-Hubert (CYHU) dans la région de Montréal en provenance du Musée National de l'Aviation d'Ottawa. Mais qui est cette "Miss" toute de rouge vêtue ? Serait-ce un sosie d'Annie Duperey dans un remake américain "d'un éléphant, ça trompe énormément" ?

Non, vous n'y êtes pas ! Il s'agit plus simplement d'une réplique d'un Bellanca J-300 qui s'était illustré en 1931 lors d'un tour du Monde réalisé par Clyde Pangborn et Hugh Herndon.

La présence de cet avion immatriculé NR796W au Canada avait pour but de célébrer le 75e anniversaire d'un vol transatlantique effectué par Erroll Boyd sur un autre Bellanca, un modèle WB-2 Columbia (aussi surnomé "la feuille d'érable"), en 1930. Ce pilote devint ainsi le premier Canadien a avoir traversé l'Atlantique en avion. Souvenez-vous, 1930, c'est aussi l'année où le dirigeable R-100 s'est rendu à Saint-Hubert.

Pour sa tournée canadienne, "Miss Veedol" s'est d'abord posée le 1er septembre 2005 à l'aéroport de Toronto City Centre pour rejoindre ensuite le Toronto Aerospace Museum établi à Downsview le 5 septembre 2005. Elle a visité par après le Musée de l'Aviation du Canada à Ottawa-Rockliffe avant de repartir pour Saint-Hubert.

Pour accueillir l'équipage (Arnie Clarke et ?), seulement un petit comité était présent à Saint-Hubert : Monsieur Ross Smyth, initiateur et coordonateur de la tournée canadienne, un représentant de la fondation Aérovision, organisation hôte, trois photographes amateurs "du coin" (dont l'auteur !) ainsi qu'un autre passionné. Une fois les présentations faites, Arnie Clarke parle quelque peu de son passé sur jets à la U.S. Air Force : il a volé sur F-100, F-4, F-5, T-38 et quelques autres. Pas étonnant qu'il ait été désigné comme pilote de "Miss Veedol".

Le dimanche 11 septembre 2005, "Miss Veedol" et son équipage furent les invités d'une cérémonie organisée par la fondation Aérovision.

Le lundi 12 septembre, elle décolla de Saint-Hubert durant la matinée pour continuer son périple devant la mener successivement à Charlottetown sur l'Île du Prince Edouard, à Saint-Jean de Terre-Neuve et à Harbour-Grace, aéroport ayant été le point de départ de nombreuses traversées ou tentatives de traversées de l'Atlantique dans les années 1920-1930.

Liens :

Spirit of Wenatchee Committee

Toronto Aerospace Museum : Erroll Boyd/Miss Veedol ... Photo Album

Fondation Aérovision : Photos de "Miss Veedol" à Saint-Hubert le 11 septembre 2005

Brochure :

Brochure "We're going to fly around the World" ("Nous allons voler autour du Monde") publiée par le Spirit of Wenatchee Committee.

Cliquez sur l'image de la brochure pour obtenir un agrandissement PDF imprimable (2.96 Mo).

Traduction de la brochure :

"Nous allons construire une réplique du Bellanca de Pangborn et le faire voler autour du Monde" (Spirit of Wenatchee Committee).

En octobre 1931, Clyde Pangborn et Hugh Herndon ont voyagé à bord d'un monomoteur et monoplan Bellanca depuis la plage de Sabishiro au Japon jusqu'à Wenatchee dans l'État de Washington accomplissant ainsi le premier vol sans escale au-dessus de l'Océan Pacifique.

Pangborn et Herndon étaient sur l'avant-dernier segment de leur vol autour du Monde et essayaient de battre le record établi en juin par Wiley Post et Harold Gatty à bord de leur fameux Winnie Mae qui était de 8 jours et 15 heures. La traversée sans escale du Pacifique par Pangborn et Herndon permettait de retrouver une certaine renommée et de la gloire après ce qui avait été, jusque là, une saga décevante. Leur vol de 41 heures et 13 minutes couvrant 4500 miles leur permit d'inscrire à tout jamais leurs noms dans les annales de l'histoire de l'aviation. Miss Veedol, leur Bellanca Long Distance Special, était conçu de telle manière que les pilotes pouvaient larguer le train d'atterrissage une fois en l'air. Mais, la structure du train ne s'est pas détachée complètement de l'avion. Pangborn, usant de tous ses talents, a donc grimpé au dehors de l'avion en vol avec une température voisine du point de congélation, et bravant des vents à 100 miles à l'heure (160 km/h), il parvint à dégager les jambes de trains qui étaient coincées.

Les deux pilotes volaient avec une petite boussole et, la nuit, avec l'Étoile Polaire. L'atterrissage sur le ventre sur un sol graisseux et sale à East Wenatchee électrisa le monde et fit des pilotes des héros. Ainsi les communautés d'East Wanatchee et de Wanatchee furent placées sur la carte de l'aviation pour toujours.

L'histoire de ce vol est un des grands récits de l'histoire de l'aviation.

Pour commémorer l'exploit des pilotes et célébrer l'esprit d'avanture qui donna l'inspiration à ce vol historique de 1931, le Comité du Spirit of Wenatchee et le Chapitre 424 de l'EAA ont construit une réplique du Bellanca de Pangborn et Herndon. Le groupe a l'intention de dupliquer aussi justement que possible la route empruntée par les deux aviateurs durant un mois de loisirs en août 2004. Les Port Districts of Chelan ainsi que les Douglas Counties ont permis l'usage d'un hangar à l'aéroport de Pangborn Memorial à East Wenatchee et 90 % de la construction y eut lieu. Miss Veedol, la réplique du Bellanca Long-Distance Model J vola pour la première fois le 1er mai 2003 devant une assemblée de 300 personnes.

Le vol original a quitté New York en juillet 1931 pour passer par Londres, Berlin, Moscou, Omsk, Cita, Khabarovsk, Tokyo, Misawa avant d'atterrir à East Wenatchee après un vol sans escale de 41 heures depuis la plage de Sabishiro. Une série de contretemps dus à la météo et aux retards politiques (Pangborn et Herndon furent arrêté à Tokyo pour "espionnage") firent que les deux aviateurs durent séjourner deux mois au Japon avant de pouvoir entreprendre le vol sans escale au-dessus du Pacifique. Les pilotes profitèrent de ce temps afin de paufiner leur avion; ils ajoutèrent un réservoir ventral d'environ 50 gallons ainsi qu'un dispositif leur permettant de larger le train d'atterrissage après le décollage, améliorant ainsi la vitesse et l'autonomie. Le départ original, un des plus difficiles de toute l'histoire de l'aviation, eut lieu sur un mile de plage à Sabishiro. Le vol commémoratif utilisera la piste en dur de la base aérienne de Misawa.

À ce jour, le projet a coûté approximativement 500 000 US$ en dons de charité. Le principal donnateur et commanditaire est la Pangborn World Flight Company de Kaz Ogura à Tokyo, propriétaire des droits publicitaires et du film relatifs au projet. Les citoyens de Misawa au Japon ont donné plus de 70 000 US$ au moment de la rédaction, les citoyens de Wenatchee environ 30 000 US$. La campagne d'appel de fonds continue quotidiennement car 150 000 US$ sont encore nécessaires pour l'entraînement des pilotes, préparer l'avion et payer le voyage autour du Monde. Le Spirit of Wenatchee Committee a fait le voeu de récolter des fonds afin que le projet perdure. Allez-vous contribuer ?

 

 

Séries de photos réalisée lors de l'arrivée de "Miss Veedol" à Saint-Hubert le samedi 10 septembre 2005 dans l'après-midi.

Cliquez sur l'image pour voir ces photos sur Zenfolio.

 

Photo réalisée lors de l'arrivée de "Miss Veedol" à Saint-Hubert le samedi 10 septembre 2005 dans l'après-midi.

Cliquez sur l'image pour obtenir un agrandissement sur Airliners.net.

RETOUR


Mise à jour : 27 juin 2018

Pierre GILLARD 2005-2018