Le Bell 400 TwinRanger

Un hélicoptère construit à seulement quatre exemplaires !

Durant le début des années quatre-vingt, pour faire face à la concurrence de l'Écureuil bi-moteur produit par l'Aérospatiale en France et du Bo-105 produit par MBB en Allemagne et à Fort Érié, en Ontario, Bell décide de développer un hélicoptère issu du Bell 206L Long Ranger et muni, tout comme ses deux concurrents directs, par deux turbomoteurs Allison 250. Il s'agit du Bell 400 qui aurait dû, par la suite, donner naissance au Bell 440 réalisé essentiellement en matériaux composites.

Un Bell 206L portant le numéro de série 45003 et immatriculé N206N est utilisé comme banc d'essai volant pour le nouveau rotor quadripale. Celui-ci est conçu initialement pour l'OH-58D Kiowa Warrior militaire, mais il sera également installé sur les nouveaux Bell 400. Il s'agit du premier appareil commercial produit par Bell et muni d'une tête rotor à quatre pales (d'où le "4" du "400", alors que tous les autres hélicoptères construits par Bell jusque là étaient munis de rotors bipales, d'où le "2" désignant ces modèles).

En 1983, la conception du Bell 400 débute. Globalement, il s'agit d'un fuselage de Bell 206L un peu plus "ventru" pour permettre l'ajout d'un réservoir de carburant plus important du fait de la bi-motorisation. Le compartiment moteur est évidemment plus volumineux pour accueillir les deux moteurs Allison 250-C20R de 443 chevaux chacun. Plus tard, il est envisagé de développer la version 400A qui serait équipée d'un moteur Pratt & Whitney Canada PW209T de 1000 chevaux. Enfin, le rotor de queue est intégré dans un plan caréné qui s'avérera, durant les essais, être un dispositif à problèmes.

Quatre Bell 400 sont produits à l'usine de Mirabel : un prototype et trois appareils de pré-série. Toutefois, la production en série n'est pas lancée et Bell débute ensuite le dévelopement du Bell 407 qui, bénéficiant des recherches effectuées avec le modèle 400, s'avérera un succès commercial. Par après, Bell développe les bimoteurs 427 et 429, descendants en ligne directe, pourrait-on dire, du Bell 400 TwinRanger.

 

Liens :

Aviastar

Wikipedia

 

Photo:
No. de série:
Immatriculation:
Premier vol:
Localisation:
48001
N3185K
30 juin 1984
Bell Helicopter, Saint-Janvier (Mirabel) (2000)
48002
N3185L
4 juillet 1984
École nationale d'aérotechnique (2008)
48003
N3185U
Mai 1985
École nationale d'aérotechnique (2008)
48004
N400BH
Juin 1985
École des métiers de l'aérospatiale de Montréal (2008)

 

 

Photos des quatre Bell 400 produits, incluant quelques détails. Tous sont restés au Québec.

Cliquez sur l'image pour voir les photos sur Zenfolio.

 

Le Bell 400 MSN 48003 photographié par Jean-Pierre BONIN à l'École nationale d'aérotechnique le 3 février 2002. Il est alors muni, temporairement, d'un rotor bipale de Bell 206. Doit-on alors parler de "Bell 200" ?

Cliquez sur l'image pour voir la photo sur Airliners.net.

 

L'élégant Bell 407 a été conçu sur base des essais effectués avec le Bell 400 et connait un grand succès commercial.

Cliquez sur l'image pour obtenir quelques photos de Bell 407 sur AviacionCR.net.

 

Le Bell 427 est probablement le successeur direct du Bell 400.

Cliquez sur l'image pour obtenir quelques photos de Bell 427 sur AviacionCR.net.

RETOUR


Mise à jour : 21 octobre 2013

Pierre GILLARD 2005-2012