Our Model Railroad

Notre train miniature Märklin

ENGLISH

Pont tournant de 90 pieds
1) PROJET :

 

Ce but initial de ce projet était d'avoir un pont tournant fonctionnel de type nord-américain, compatible avec le système Märklin, réaliste, fiable et, surtout, coûtant moins de 100 Euros au total, motorisation comprise. Pour rappel, le pont tournant Märklin # 7286 vaut aux alentours de 300 Euros sans les accessoires et la télécommande Digital.

Le défit était donc de taille surtout lorsque l'on sait qu'aucun matériel nord-américain n'est immédiatement compatible avec le matériel européen.

 

2) INFORMATIONS SUR LA MAQUETTE ORIGINALE :

 

Informations et photos sur le site de Walthers : Pont tournant Cornerstore 933-3171

 

 

Vue du pont tournant terminé avec une locomotive Märklin ALCO PA-1 de la Union Pacific.

3) DESCRIPTION DE LA CONVERSION :

 

Étape No. 1 :

Pour commencer, j'ai récupéré les conducteurs centraux sur deux voies M # 5106. J'ai coupé les deux extrémités afin qu'il reste deux longueurs adéquates pour ce projet.

J'ai ensuite percé les traverses du pont tournant aux endroits où doivent émerger les plots centraux. Les perçages se limitent à un minimum car le pas des plots centraux correspond une fois sur deux à un interstice entre deux traverses. Toutefois, un peu de travail d'ajustage a été nécessaire afin que le conducteur central entre parfaitement. J'y suis allé prudemment afin d'éviter de casser des traverses.

Dès que les conducteurs centraux pouvaient s'installer facilement, je les ai démontés et j'ai poncé les deux bords d'une extrémité de chacun des conducteurs. Je les étamés avec de la soudure 60/40.

 

Étape No. 2 :

Pour maintenir les conducteurs centraux en place, j'ai collé (CA) des profilés Evergreen # 178 de part et d'autre de ceux-ci.

Il faut toutefois laisser de l'espace vers le centre du pont pour la structure métallique (voir étape No. 3).

Les conducteurs centraux ne sont pas fixés ou collés. A ce stade-ci, il est toujours possible de les retirer.

 

Étape No. 3 :

Afin de dégager de l'espace pour les conducteurs centraux et les profilés Evergreen, le tierçage de la structure du pont est enlevé.

Les endroits qui ont été coupés sont ensuite ponçés.

Il faut, toutefois, laisser les emplacements pour les tenons où viendra s'emboîter le pont.

Deux encoches sont aménagées dans les deux plans diagonaux au centre de la structure afin de laisser passer les deux extrémités des conducteurs centraux.

Par la suite, on peut essayer d'emboîter le pont sur la structure et ainsi afiner l'ajustement.

Il ne faut pas coller le pont à cette étape.

 

 

 

Étape No. 4 :

Le pont en bois est peint d'abord en Humbrol mat # 110 (bois naturel). Un wash avec un mélange de Humbrol # 27, #29 et # 33 est ensuite appliqué.

Une couche de vernis mat Humbrol # 49 est appliquée une fois le wash bien sec.

On termine la peinture du pont avec un dry-brush en noir mat Humbrol # 33 pour imiter les salissures. Ne pas hésiter à être plus "généreux" au centre des rails pour imiter les fuites d'huile ... et pour limiter l'apparence des conducteurs centraux lorsqu'ils seront installés.

Quant à la structure, elle est peinte en Humbrol satin # 123 avant d'être passée au dry-brush rouille mat Humbrol # 113. On peut améliorer encore la patine avec un très léger dry-brush en Humbrol mat # 33 et de la "poussière" Floquil #110006.

 

Étape No. 5 :

Deux rails Peco code 80 (certains ont utilisé avec succès des rails Roco code 100) sont coupés. Il faut les prévoir légèrement plus longs que le pont; ils seront ajustés à la bonne longueur lors de l'installation finale du pont tourant sur le réseau.

Deux petites encoches sont à prévoir dans les traverses du pont, en dessous du futur emplacement des rails, afin de faire de la place pour les soudures qui seront réalisées sous les rails.

Les fils sont soudés aux rails préalablement à leur collage sur le pont. Il faut vérifier que l'emplacement des soudures corresponde bien aux encoches pratiquées à cet effet dans le pont.

Les rails sont collés impérativement avec de la colle CA. Bien faire attention au parallélisme et à l'écartement qui doit rester rigoureusement constant. Au besoin, utiliser une jauge.

Il est maintenant temps de souder les fils électriques aux conducteurs centraux. Faire attention de pas réaliser les soudures avec les conducteurs installés sur le pont : la chaleur du fer à souder pourrait faire fondre le plastique et endommager le pont.

Les fils utilisés sont monobrins afin de limiter les risques de cassures au droit des soudures.

Il est suggéré d'utiliser deux couleurs différentes pour différentier l'alimentation du conducteur central et le retour provenant des deux rails.

 

 

Étape No. 6 :

Un essai peut être effectué afin de vérifier le bon fonctionnement électrique de l'ensemble.

 

Étape No. 7:

Les conducteurs centraux peuvent maintenant être définitivement maintenus en place. Trois petits morceaux de profilés Evergreen # 157 sont utilisés de chaque côté à cet effet. Ils sont collés avec de la colle CA.

Les profilés Evergreen sont ensuite peints en noir mat Humbrol # 33.

Quant aux traverses métalliques et les extrémités du pont, elles sont peintes en gris satin Humbrol # 123 avant d'être patinées avec un dry-brush rouille mat Humbrol # 113.

 

 

 

 

Étape No. 8 :

Simultanément aux étapes précédentes, les accessoires peuvent être peints sur les grappes. Celles-ci ont d'abord reçu une couche de fond Tamiya Primer blanche.

Les garde-fous sont peints en bois naturel mat Humbrol # 110 avant de subir un dry-brush au noir mat # 33 tandis que les quatres façades de la cabine sont peintes en satin gris moyen Humbrol # 126 avant d'être passées au wash toujours avec du mat # 33.

La toiture en tôle ondulée de la cabine est peinte en aluminium Humbrol # 56 puis traitée avec un wash au mat # 33.

L'intérieur de la cabine est peint en noir mat # 33 également.

Toutes les autres pièces métalliques du pont sont peintes en gris satin Humbrol # 123 tandis que les éléments internes des bogies sont peints en noir mat # 33.

 

 

Étape No. 9 :

Le pont est maintenant définitivement collé sur la structure. De la simple colle Humbrol a été utilisée à cette étape. Il faut bien vérifier le sens du montage.

Il faut veiller à ne pas endommager les fils par des pliures trop prononcées qui pourraient les amener à se casser.

 

 

Étape No. 10 :

Les accessoires du pont sont ajoutés tel le boîtier du moteur électrique et son support ainsi que les bogies. Ces derniers vont devoir être ajustés afin que le pont puisse tourner sans frottement dans le puits. Un ponçage important est nécessaire principalement sur les flancs extérieurs afin d'atteindre ce résultat. La peinture des bogies sera achevée une fois ceux-ci collés en place.

Le dessous des parties en bois du pont sont passées au dry-brush mat # 33. La cavité du moteur électrique est entièrement peinte en noir mat # 33 également.

Pour améliorer la crédibilité, un faux câble électrique est ajouté. Il s'agit d'un brin de récupération tenu avec des boulons à anneaux Detail Associates # 2206 initialement prévus pour les locomotives HO, mais qui trouvent ici leur intérêt comme colliers pour le câble électrique.

Le montage des boulons à anneaux s'effectue comme indiqué dans les explications jointes à la pochette Detail Associates.

Le "faux" câble électrique va depuis un boîtier de jonction, qui est un morceau de profilé Evergreen de récupération collé sur la traverse centrale du pont et dont deux faces sont percées afin d'acueillir les bouts des câbles, vers l'emplacement caché où se situerait le moteur électrique du pont.

Le câble, les colliers et le boîtier de jonction sont ensuite peints en noir satiné Humbrol # 85.

Entre-temps, la cabine a été assemblée. Il ne faudra pas oublier d'ajouter les fenêtres avec des morceaux de feuilles de plastique transparent. Les fenêtres sont collées avec du Humbrol Clearfix. La poignée de la porte est peinte en Humbrol aluminium # 11.

 

 

Étape No. 11 :

Pendant la réalisation des étapes précédentes, on peut s'occuper du puits. Celui-ci est d'abord peint au Primer Tamiya blanc en aérosol.

Les aspérités résiduelles du pourtour sont traitées avec du mastic Tamiya Putty traditionnel avant d'être ponçées.

Les flancs et le pourtour en béton sont peints avec du Floquil Concrete # 110082. Trois dry-brushes consécutifs sont réalisés avec de la rouille mat Humbrol # 113, du gris mat # 27 et du noir mat # 33.

Les traverses du rail circulaire sont peintes avec du Floquil Railroad Tie Brown # 110014.

Le rail circulaire est peint en Humbrol # 113 et la partie supérieure est passée avec un dry-brush très léger en Humbrol aluminium # 11.

Le fond su puits est peint avec de la terre mate Humbrol # 29.

Un wash avec du PolyScale Grimy Black # 414137 est effectué autour des traverses. Il faut faire attention que la peinture PolyScale est de l'acrylique et s'applique après les peintures Humbrol et Floquil.

Enfin, la patine est complétée par un dry-brush au PolyScale Grimy Black # 414137.

L'option retenue pour le fond notre pont tournant étant réalisée en ballast, un mélange de plusieurs tonalités et sections de ballast Woodland Scenics a été effectué. La cendre noire a été appliquée par taches plutôt vers l'extérieur.

Le ballast est collé avec la technique traditionnelle de "l'eau mouillée" (eau + quelques gouttes de savon à vaisselle) et du Scenic Cement. Il faut ensuite laisser sécher le tout durant au moins 24 heures.

 

 

Étape No. 12 :

La cabine, les garde-fous et le portique d'alimentation sont collés au pont. Il est conseillé d'utiliser de la colle CA pour les garde-fous.

La seconde partie du fil électrique va du pivot situé au-dessus du portique au boîtier de jonction. Le fil est maintenu en place par des boulons à anneau Detail Associates # 2206 tel que vu précédemment.

Enfin, le pont tournant en lui même est terminé.

Voici quelques photos avec notre locomotive Alco PA-1 de la Union Pacific de Märklin.

 

Étape No. 13 :

Ayant lu plusieurs rapports au sujet de la fiabilité du système de contacts à bagues du pont tournant Walthers, je me suis dit qu'il y avait peut-être moyen de simplifier le système ... à l'extrème.

J'ai donc foré un petit trou au bas de l'axe du pont tournant afin de laisser sortir les fils d'alimentation des rails. Au bout de ces deux fils, j'en ai soudé deux autres multibrins mesurant à peu près 40 à 50 cm.

L'idée est donc qu'il puissent se torsader lorsque le pont tournera. Globalement, on peut se dire que statistiquement le nombre de tours horaires devrait égaler le nombre de tours antihoraires. Toutefois, si les deux fils devaient être trop torsadés, il suffirait de défaire les raccords à leur extrémité, de les démêler et de les reconnecter.

 

Étape No. 14 :

Le moteur Walthers # 933-1050 est installé dans le boîtier de l'engrenage. Les deux fils sont maintenus avec du ruban adhésif. Une gaine de protection est également ajoutée au niveau de la fente de sortie des fils.

Un trou est également percé au fond du boîtier afin de laisser passer les deux fils d'alimentation des rails.

 

Étape No. 15 :

La roue à engrenages est collée sur l'axe du pont une fois celui-ci installé.

Même si elles ne servent pas en tant que contacts, les deux bagues sont collées malgré tout sur l'axe du pont.

 

Étape No. 16 :

Le boîtier est ensuite installé à l'aide des quatre petites vis prévues à cet effet.

 

Étape No. 17 :

Un petit boîtier de commande est ensuite réalisé. Tois éléments sont apparents :

1. Une LED indiquant la présence d'une tension d'alimentation.

2. Un inverseur à position centrale pour manoeuvrer le pont dans le sens horaire ou anti-horaire.

3. Un interrupteur permettant de sélectionner une vitesse de rotation plus faible du pont afin d'ajuster l'alignement.

L'ensemble est connecté au module par un câble à 4 fils AWG 20.

 

Étape No. 18 :

Un essai est effectué avec une locomotive PA-1 du NYC. Aucune difficulté n'est rencontrée pour passer du pont à la voie et vice-versa.

Comme prévu, le moteur Walthers tourne trop vite sous 12 volts pour ajuster efficacement l'alignement du point avec la voie correspondente. Plusieurs essais sont effectués sous des tensions différentes et il en ressort qu'une alimentation de 6 volts serait parfaite.

Une résistance série de 120 ohms de 1 watt sera donc ajoutée dans le boîtier de commande pour la position "faible vitesse" car la consommation du moteur sous 6 volts est de 50 mA.

4) INVENTAIRE DES PIÈCES REQUISES POUR LA CONVERSION :

 

Marque :
Numéro de pièce :
Nombre :
Description :
Detail Associates
2206
12/24
Boulon à anneau.
Evergreen
157
1/9
Profilé 1,5 x 4,0 mm.
Evergreen
178
2/7
Profilé 2,5 x 4,8 mm.
Hammond
1591 ASBK
1
Boîtier plastique .
Märklin
5106
2
Récupération des conducteurs centraux.
Peco
IL-4
1/6
Rail code 80.
Walthers
933-1050
1
Moteur 12 VDC.
Walthers
933-3171
1
Modèle à coller du pont tournant de 90'.
Woodland Scenics
B72
1/5
Ballast brun fin.
Woodland Scenics
B75
1/5
Ballast gris fin.
Woodland Scenics
B78
1/5
Ballast brun medium.
Woodland Scenics
B82
1/5
Ballast gris medium.
Woodland Scenics
B1376
1/10
Ballast cendre fin.
Woodland Scenics
S191
1/3
Scenic Cement .
-
-
1 m
Câble 4 x AWG 20 multibrins.
-
-
2
Fil monobrin AWG 24 dénudé.
-
-
1 m
Fil électrique AWG 22 multibrin.
-
-
1 m
Fil électrique AWG 24 monobrin (2 couleurs).
-
-
-
Feuille de plastique transparent (fenêtres de la cabine).
-
-
1
Interrupteur SPST "ON-OFF".
-
-
1
Inverseur DPDT "ON-OFF-ON".
-
-
1
LED verte 3 mm 2.2 V 20 mA.
-
-
1
Résistance 470 ohms 1/4 watt.
-
-
1
Résistance 120 ohms 1 watt.

 

5) BIBLIOGRAPHIE :

 

"The Model Railroader's Guide to Locomotive Servicing Terminals" par Marty McGuirk.

Kalmbach Books, # 122228, ISBN 0-89024-414-6.

Cet ouvrage est une référence pour quiconque souhaite se monter un réseau nord-américain.

Tous les éléments constituant une zone d'entretien des locomotives sont analysés un à un.

Un chapitre est consacré aux ponts tournants; différentes solutions sont proposées de la plus chère à la plus économique.

 

 

6) CONCLUSION :

 

J'ai beaucoup aimé réaliser ce projet. Il représentait un certain défit de vouloir adapter ce kit Walthers Cornerstore au courant alternatif "trois rails".

Un peu moins de 30 heures de travail ont été nécessaires pour accomplir les étapes 1 à 12.

Le résultat est concluant et permet de disposer d'un pont tournant fonctionnel, parfaitement adapté à ses besoins, pour moins de 65 euros, soit environ 200 euros moins cher que le pont tournant de Märklin.

Nul doute qu'il serait possible de convertir également et de la même manière le pont tournant Walthers Cornerstore de 130 pieds (933-2829) permettant d'accueillir la Big Boy, mais qui est beaucoup plus cher au départ et est livré déjà assemblé.

 

Pierre GILLARD, Mars 2006.

 

7) LIENS :

 

Cette conversion, suite à sa diffusion sur le forum Märklin-Users.net, a donné lieu à une très belle variante en Suède :

Voyez aussi les commentaires sur le forum Märklin-Users.net :

 

ENGLISH


RETOUR - BACK - ACCUEIL - HOME


Mise à jour : 18 novembre 2006

L&PGG 2005-2006